Café Culturel - La Source

Café Culturel – la Source

Réouverture dés le 19 Mai 2021
 
               Roulements de tambour, c’est tranché, les cafés peuvent ré-ouvrir en extérieur. À la Source, on a survécu à la tempête. Malgré les intempéries, on a su mener la barque : le 19 mai, nous vous invitons à venir participer à notre événement de réouverture. Au programme, des crêpes, de la confiture de châtaignes, de la musique et de la poésie...
 
           « Notre idée, faire un après-midi poétique, au jardin », explique Vincent, « avec des nappes et des    contes ». Un moment pour petits et grands à partager en famille. « Le tout sera chanté ou déclamé, avec un accompagnement musical ». On ne va pas se le cacher, cela n’a pas été facile : de la foi, il en a fallu. Beaucoup. Gabriel, l’un des porteurs du projet en a pris conscience par la force des choses. Il lui a fallu beaucoup de persévérance. Avancer, mais toujours à l’aveugle, en ce moment.

 

Aucun évènement prévu pour le moment, revenez plus tard

La vérité : naviguer à vue

On ne va pas se le cacher, on y croit. Ici, on fait tout ce qu’on peut. Dans le regard de Vincent, on lit l’espérance de jours meilleurs : « On aimerait bien faire un petit concert de 19 heures à 20 heures ». Derrière lui, les oiseaux chantent. On ne sait pas ce qu’il va encore se passer, personne ne le sait, mais nous avons une certitude, celle que l’art nous sauvera. Perceval, l’un des porteurs originaires du projet, l’affirme : « Nous sommes une troupe d’artistes, à la base, et c’est ce qui nous tient debout ». Alors, même si ici, on s’adapte aux changements, on passe à l’écologie, la biodynamie, on se découvre charpentier ou cuisinier, on ne perd pas de vue l’essentiel, l’humain.

À la Source, nous nous accommodons des règles : « Durant cet après-midi, gel hydroalcooliques et masques recommandés », prévient Vincent, les yeux dans le vide. Comment faire autrement ? « Faire vivre un peu de poésie, de manière champêtre, ça va nous ressouder, nous remettre en lien ». Au loin, un avion vole. Une respiration, un message : restons soudés, restons vrais.

Six mois à avancer dans le brouillard

« Des petites roses », commence Gabriel, « c’est forcément Sarah, une nouvelle artiste, qui s’est dit avec joie, ‘bientôt la réouverture » ». De l’humour vrai, un personnage, un artiste né. Il se bat depuis le début pour faire avancer le projet. Et depuis six mois, même si on persévère dans l’œil du cyclone, il reste fort. « Il y a une nouvelle équipe à La Source, qui s’est formée. Aux côtés d’anciens. On fait ce qu’on peut pour pouvoir survivre, déjà financièrement mais on ne reste pas les bras croisés ». On entend le chat miauler : il en dit beaucoup.

« On a fait beaucoup de petits travaux, amélioré le jardin, travaillé le potager. Bientôt, nous allons avoir un poulailler. Aujourd’hui, nous n’avons pas que des artistes ‘à tout faire’ ». Ici, nous sommes fiers de notre parcours, et nous sommes bien vivants ; d’ailleurs, on le remarque au regard de Gabriel. Depuis l’annonce du premier confinement, un travail a été fait par chacun des membres du groupe, tant individuellement que collectivement. Et c’est notre nouvel univers que nous vous invitons à venir explorer. Des artistes écolos, des battants, des humains : ensemble, nous donnons le meilleur de nous-mêmes. Venez nous apporter le meilleur de vous, avec vos enfants, ce 19 mai, échangeons, offrons-nous un après-midi fantastique. »